Archivé — Les enseignants révélés

Informations archivées

Information identifiée comme étant archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’a pas été modifiée ni mise à jour depuis la date de son archivage. Les pages Web qui sont archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes applicables au Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez la demander sous d’autres formes. Ses coordonnées figurent à la page « Contactez-nous »


Renee Boyce

Renee Boyce

Bishops College
St. John's
(Terre-Neuve-et-Labrador)

Renee Boyce est persuadée que la résolution de problèmes et les activités pratiques rendent la physique « phormidable ». Elle cherche à l'extérieur de la classe la meilleure façon d'enseigner une matière : elle invite un agent de police à venir discuter avec les élèves de l'effet Doppler; elle envoie ses élèves étudier l'océanographie et la navigation sur des bateaux palangriers (bateau de travail commun de la côte Est); elle utilise les ordinateurs pour recueillir et analyser des données. Ses cours sont généralement axés sur le travail d'équipe et les expériences en laboratoire, de façon à ce que les élèves puissent enseigner et apprendre, alors que Mme Boyce agit à titre de personne-ressource. Cela lui permet d'accorder plus de temps à chaque élève individuellement et de s'assurer que tous bénéficient d'un apprentissage efficace.

Les inscriptions au cours de physique et l'enthousiasme pour cette matière ont augmenté depuis l'arrivée de Mme Boyce au sein du personnel, en 1996 : le nombre de groupes de physique de 3e cycle est passé de deux à quatre; le nombre de projets de physique présentés à l'expo-sciences est passé de deux à plus de 40; et les élèves de Bishops ont obtenu la moyenne la plus élevée en physique et le plus faible taux d'échec du conseil scolaire.

En plus de stimuler l'intérêt de ses élèves pour la physique, Mme Boyce fait preuve de leadership en matière d'enseignement dans son école et à l'échelle de la province. Actuellement vice-présidente du comité régional des expo-sciences, elle a participé à la préparation réussie d'une candidature pour l'organisation de l'Expo-sciences pan-canadienne de 2004. Elle a aussi participé à la création d'un institut de physique de premier ordre pour les enseignants et a donné un cours d'initiation à la physique aux étudiants de l'Université Memorial en stage d'études pratiques.

Bishops College
192 Pennywell Road
St. John's
(Terre-Neuve-et-Labrador) A1C 2L6

Téléphone : 709-579-4107
Télécopieur : 709-579-4109

Courriel : rpearce@bishops.ntc.nf.ca
Site Web : www.bishops.k12.nf.ca/




Paul Barrett

Paul Barrett

Cobequid Educational Centre
Truro (Nouvelle-Écosse)

Décrit comme digne d'une médaille de bravoure dans sa lutte pour préserver l'enseignement de la musique, Paul Barrett se dévoue au maintien de l'enseignement de la musique. Cet enseignant énergique crée une atmosphère propice au leadership des élèves, à la coopération ainsi qu'à l'atteinte de l'excellence personnelle et collective en musique.

Les groupes musicaux et le chœur de jazz de l'école remportent régulièrement des médailles d'or et d'argent dans des festivals locaux, provinciaux et nationaux. Certains élèves se sont joints au Nova Scotia Youth Wind Ensemble, d'autres suivent le programme Nova Scotia Honour Jazz ou font partie de l'Orchestre national des jeunes du Canada et des fanfares estivales des Forces canadiennes. Les finissants des cours de M. Barrett remportent aussi des bourses d'études universitaires et d'autres prix.

Paul Barrett ne se contente pas d'enseigner aux élèves à jouer d'un instrument; il se sert de l'enseignement de la musique pour leur inculquer la discipline personnelle et le sens des responsabilités, et comment bien gérer son temps, et les aide à accroître leur confiance en eux-mêmes. Il fait découvrir à ses élèves la richesse des activités communautaires en les faisant jouer dans des événements communautaires et recueillir des fonds pour les paniers de Noël. Ses élèves sont aussi invités à jouer à des soirées de danse publiques.

Le dévouement de M. Barrett à la promotion et la préservation de l'enseignement de la musique ne se limite pas à son école. En outre, il dirige et supervise le programme Truro District Schools Bands regrougant une douzaine de groupes musicaux, notamment des petits orchestres et des groupes de jazz, une chorale jazz et plusieurs petits groupes. Il est le coordonnateur de Maritime Musicfest Series 2000, un festival annuel qui mobilise environ 2 500 élèves par année de plus de 35 écoles de la Nouvelle-Écosse et de l'Île-du-Prince-Édouard. Le festival est une composante régionale de Musicfest Canada.

Cobequid Educational Centre
34, rue Lorne
Truro (Nouvelle-Écosse) B2N 3E3

Téléphone : 902-895-2358
Télécopieur : 902-896-5707

Courriel : musicfest@auracom.com
Site Web : http://schools.ccrsb.ednet.ns.ca/cec/




Mona MacDonald

Mona MacDonald

West Pictou Consolidated School
Pictou (Nouvelle-Écosse)

Mona MacDonald, une personne bienveillante et positive, croit que chaque enfant qu'elle rencontre peut réussir. En tant que coordonnatrice du centre d'apprentissage de son école, elle aide autant les élèves doués que ceux qui éprouvent des difficultés d'apprentissage à atteindre leurs objectifs en misant sur les trois ingrédients du succès - l'attitude, l'action et la technologie d'appoint.

Chaque année, Mme MacDonald travaille avec des élèves du primaire à la 8e année; bon nombre d'entre eux ont fait des progrès tels qu'ils n'ont plus besoin de cours de rattrapage. Les élèves rehaussent leur confiance en eux-mêmes : ils rédigent des poèmes et les présentent à des occasions spéciales, et ils lisent les annonces du matin.

Mme MacDonald prend son rôle de mentor au sérieux. Elle participe à des conférences, ramasse des livres sur les difficultés d'apprentissage pour le centre d'apprentissage, anime des ateliers en soirée pour les parents et consulte les enseignants. Elle passe aussi des heures à écrire des demandes de subvention afin d'augmenter les ressources offertes à ses élèves - surtout dans le domaine de la technologie d'appoint.

Mme MacDonald a reçu de la Commission scolaire Chignecto et de la Nova Scotia Teacher's Union un prix d'excellence en enseignement, et a été invitée à prendre la parole à nombre de conférences professionnelles et d'ateliers de perfectionnement partout en Nouvelle-Écosse et au Canada.

West Pictou Consolidated School
RR 2
Pictou (Nouvelle-Écosse) B0K 1H0

Téléphone : 902-485-7960
Télécopieur : 902-485-7966

Site Web : www.westpictouconsolidated.ednet.ns.ca/




France Lafleur

France Lafleur

École Victor-Thérien
Lachine (Québec)

L'essentiel de l'enseignement de France Lafleur pourrait tenir dans les trois mots de la devise qu'elle apprend à ses élèves: « On est capable! » L'objectif principal de Mme Lafleur est de développer et d'actualiser le caractère bâtisseur des jeunes qui s'ouvrent à une vision constructive de l'avenir. Elle contribue aussi à intégrer des apprentissages des réalités de la vie qui impactent tant sur la vie scolaire que la vie familiale et en société.

L'une des façons d'y arriver est de mettre les élèves au défi d'accomplir des tâches qui leur semblent impossibles. Travaillant en équipe, ils apprennent à repousser leurs limites. Par exemple, ses élèves de 3e année ont mis sur pied Ordi-Scanne, une entreprise qui utilise la technologie informatique pour reproduire des photos et des œuvres d'art sur des surfaces telles que les t-shirts. Ce projet a par la suite été reconnu par le Concours québécois en entrepreneurship.

Mme Lafleur a amené ses élèves à explorer, à adopter et à utiliser la technologie dans leur nouvelle entreprise. Cette technologie n'était pas seulement celle du scanner, mais aussi celle des progiciels de gestion d'entreprise, de transactions bancaires et de comptabilité. Les élèves se sont familiarisés avec tous les aspects du démarrage et de l'exploitation d'une entreprise, allant du calendrier de lancement à la composition d'une chanson publicitaire. Mme Lafleur a réussi à établir de bonnes relations avec des entreprises privées afin que ses élèves puissent se renseigner sur les entreprises de technologie de pointe.

Mme Lafleur fait appel à sa formation en orthopédagogie, en psychologie et en neurolinguistique pour concevoir des techniques de rétroaction afin d'inculquer à ses élèves un sentiment élevé d'estime de soi. Elle continue de développer ces techniques en classe et dans ses relations professionnelles, puis elle partage généreusement le résultat de ses travaux avec ses collègues.

École Victor-Thérien
305, 43e Avenue
Lachine (Québec) H8T 2H8

Téléphone : 514-634-0322
Télécopieur : 514-634-0448

Courriel : france.lafleur@sympatico.ca
Site Web : www2.csmb.qc.ca/vtherien/




Gary DaCosta

Gary DaCosta

Lester B. Pearson High School
Burlington
(Ontario)

Le meilleur indice du succès de l'enseignement de Gary DaCosta en mécanique automobile est le nombre de ses anciens élèves qui travaillent maintenant au sein de l'industrie. Ce nombre s'établit à plus de 40, dont un lauréat du prix du mérite étudiant, qui est revenu enseigner la mécanique automobile à l'école. Nombre de ces diplômés engagent volontiers les élèves actuels et ils tiennent M. DaCosta au courant des derniers progrès technologiques dans le domaine.

Le secret de ce succès? M. DaCosta respecte les élèves et les traite comme des personnes mûres, ce qui suscite chez eux un comportement adulte et responsable alors qu'ils manquent peut-être de modèles positifs. Il encourage tout le monde à travailler fort et à s'amuser, et jusqu'à 50 p. 100 des élèves de technologie sont des filles. Il fixe des normes rigoureuses et récompense de la même manière les réussites, une combinaison qui parvient à garder de nombreux jeunes à l'école.

À titre de directeur du département de technologie, M. DaCosta a plaidé en faveur d'un cours intégré de technologie obligatoire pour les élèves de 9e année, puis il l'a créé. Au programme de ce cours figurent des projets de conception, de construction et d'essai de diverses machines, projets que les élèves apprécient et mènent à terme. Le dévouement de M. DaCosta envers l'enseignement de la technologie s'étend au conseil scolaire. Il a élaboré le programme de technologie du transport, présidé le comité de la technologie du transport et conçu de l'équipement pour les ateliers de mécanique automobile du conseil scolaire. Il a aussi été un élément moteur de l'élaboration d'une politique en matière de sécurité qui est utilisée dans chaque atelier du conseil scolaire du district de Halton.

Lester B. Pearson High School
1433, chemin Headon
Burlington
(Ontario) L7M 1V7

Téléphone : 905-335-0961
Télécopieur : 905-336-0751

Site Web : www.lbp.haltondsb.on.ca/




Gayle Esler

Gayle Esler

G.L. Roberts Collegiate and Vocational Institute
Oshawa (Ontario)

Qu'elle soit en train de chercher des emplois pour le programme d'alternance travail-études, de créer un nouveau programme ou de simplement bavarder avec les élèves à la cafétéria, Gayle Esler a toujours l'avenir de ses élèves à l'esprit.

En tant que directrice du département d'alternance travail-études, elle met à profit ses talents pour dénicher des stages et d'autres débouchés. Par exemple, elle a organisé un stage virtuel pour les élèves du programme d'alternance travail-études auprès d'une revue en ligne destinée aux adolescents; elle a trouvé des emplois pour certains de ses élèves en Europe et en Asie; elle a trouvé des emplois pour des élèves autistiques ou aveugles; elle a participé à la mise sur pied d'une salle d'informatique communautaire et d'un camp d'été en informatique, qui ont par la suite employé ses élèves. Le programme d'aide par les pairs de l'école, mis en place par Mme Esler, recrute 50 élèves pour aider les enseignants de 9e année; les élèves du programme d'alternance travail-études travaillent aussi dans des écoles primaires locales.

L'école G.L. Roberts présente le plus fort pourcentage d'heures consacrées au travail-études dans le conseil scolaire et un taux d'achèvement des études de 95 p. 100 chez les élèves du programme d'alternance travail-études. Mme Esler a aussi travaillé pour que l'école atteigne le plus haut taux de participation du conseil scolaire à la journée « Amenez un élève au travail » - dans une région aux taux de chômage élevé.

Reconnue par l'Association de l'éducation coopérative de l'Ontario pour avoir intégré le Profil des compétences relatives à l'employabilité du Conference Board du Canada au programme de la 9e année, Mme Esler s'est également consacrée à la création de « 2B Cont'd », une ressource en ligne qui offre aux élèves la chance d'acquérir des compétences relatives à l'employabilité, d'un cours de planification de carrière ouvrant droit à des crédits et d'un accès au guichet emplois de Développement des ressources humaines Canada.

G.L. Roberts Collegiate and Vocational Institute
399, avenue Chaleur
Oshawa (Ontario) L1J 1G5

Téléphone : 905-728-7594
Télécopieur : 905-728-7760

Courriel : esler1@accel.net
Site Web : www.durham.edu.on.ca/s_links/schools/glroberts/




George Findlay

George Findlay

Princess Elizabeth Public School
Windsor (Ontario)

Voici ce que dit George Findlay à ses élèves : « Une fois entrés dans ma classe, vous êtes à moi pour la vie! » Ses anciens élèves, même ceux d'il y a des dizaines d'années, sont demeurés spéciaux et importants à ses yeux. De quoi se souviennent ces anciens élèves? Ils se rappellent un enseignant exigeant qui les a encouragés à se dépasser à l'école pour acquérir un sentiment de fierté et d'accomplissement dans leur travail. Ils se souviennent d'avoir quitté sa classe fin prêts pour l'école secondaire, peu importent leurs aptitudes de départ.

Aujourd'hui, les élèves (et leurs parents) savent que M. Findlay offre un programme de mathématiques qui connaît un grand succès et que l'un de ses élèves ou que l'équipe de l'école arrive habituellement en première place au concours de mathématiques Gauss de l'Université de Waterloo. Ils savent que ses élèves bénéficient d'un enseignement de première qualité en sciences comprenant des expériences pratiques et captivantes, qu'ils acquièrent de bonnes habitudes quant à la prise de notes ainsi qu'une bonne connaissance de la méthode d'enquête. Pour développer chez ses élèves le goût de lire, M. Findlay a recours à l'analyse littéraire, à la lecture à haute voix aux enfants et à une grande variété de travaux de rédaction, dont la publication de l'album-souvenir de l'école. Par conséquent, les élèves obtiennent des notes plus élevées que celles de la moyenne des élèves du conseil scolaire au Canadian Achievement Test et les parents insistent pour que leurs enfants soient dans sa classe.

M. Findlay cultive aussi le sens du civisme et l'esprit sportif chez ses élèves. Avec eux il organise des campagnes de recyclage, des collectes d'aliments, des collectes de monnaie à Noël, de la surveillance dans les autobus, et un service de réponse téléphonique le midi afin de leur fournir des occasions de contribuer à la vie communautaire. Il a entraîné les équipes sportives avec pour but l'excellence et l'engagement, et il donne la chance à tous de jouer.

Princess Elizabeth Public School
5399, rue Raymond
Windsor (Ontario) N8S 1Z6

Téléphone : 519-945-5001
Télécopieur : 519-945-5131

Courriel : george_findlay@gecdsb.on.ca
Site Web : www.gecdsb.on.ca/sub/schools/elem/prelizab/




Daniel Gauthier

Daniel Gauthier

Collège catholique Samuel-Genest
Ottawa (Ontario)

Daniel Gauthier est un passionné des sciences, qui transmet son enthousiasme à ses collègues et à ses élèves. Il a à cœur de faire connaître à ses élèves les sciences ainsi que le génie, l'informatique et la technologie des communications. Après être passés par ses cours, nombre d'entre eux se dirigent vers une carrière dans ces domaines.

Le travail par projets tient une grande place dans l'enseignement de M. Gauthier. Ses élèves apprennent à se dépasser en relevant de nouveaux défis. Les résultats sont éloquents : dernièrement, ses élèves ont remporté des prix d'associations de génie, de Microsoft Canada, de l'Université d'Ottawa et des Forces canadiennes; par le passé, les projets de ses élèves ont remporté le prestigieux prix Roberta Bondar et ont atteint la finale des prix d'excellence Bell 2000 et YTV.

Avec ses collègues du département des sciences, il se fait un devoir de veiller à ce que ses élèves se familiarisent avec le vaste et intéressant monde des sciences et des carrières scientifiques. En plus de travailler au sein du programme courant, il a créé et enseigné de nouveaux cours d'astronomie et d'introduction au génie, puis il a intégré la technologie de la conception 3D au programme d'études du secondaire. Les efforts de M. Gauthier et de ses collègues portent fruit : le nombre d'élèves de l'école Samuel-Genest qui s'inscrivent à des programmes de sciences et de génie à l'université a doublé au cours de la dernière décennie, passant de 20 à 40 p. 100 des diplômés.

Collège catholique Samuel-Genest
704, chemin Carson
Ottawa (Ontario) K1K 2H3

Téléphone : 613-744-8344
Télécopieur : 613-744-2727

Courriel : gauthda@2020.csd66.edu.on.ca
Site Web : www.ccsg.ca/fr/




Carol Ann Telford

Carol Ann Telford

Waterloo-Oxford District Secondary School
Baden
(Ontario)

Carol Ann Telford adore les idées. Les idées procurent de bonnes choses aux élèves et aux écoles. Ses idées donnent lieu à une grande variété d'initiatives, qui répondent aux besoins d'apprentissage des élèves. Ces derniers deviennent plus à l'aise et habiles avec la technologie, à acquérir des compétences relatives à l'employabilité, à terminer leurs études secondaires, ainsi qu'à gagner de la confiance et de la fierté grâce à leurs capacités.

Son expansion, à son ancienne école, des modules d'alternance travail-études au deuxième cycle a englobé en bout de ligne toutes les matières, et les inscriptions sont passées de 27 à 110 en deux ans. À l'école Waterloo-Oxford, le nombre de lauréats de prix du mérite scolaire et du service communautaire a triplé au cours des deux ans passés sous la direction de Mme Telford. Le nombre d'élèves participant au mentorat par les pairs et par les adultes ainsi qu'au jumelage en milieu de travail a aussi augmenté.

Le programme d'orientation pour les années de transition/alternance travail-études pour les élèves à risques, que Mme Telford a conçu et qu'elle a enseigné avec un collègue, aide 75 p. 100 des élèves à rester à l'école et encore 10 p. 100 à trouver un emploi. Une autre des idées de Mme Telford a été d'adapter le programme de mentorat par les pairs. Un réseau d'anciens élèves, nommés et formés par des enseignants, agissent à titre de mentors afin de faciliter le passage au secondaire des élèves de 9e année. Ce programme est apprécié autant des nouveaux que des anciens élèves.

Lorsqu'elle conçoit des programmes ou lorsqu'elle enseigne, Mme Telford s'efforce de répondre à divers types d'apprentissage et élargit sans cesse son répertoire de techniques d'enseignement. Innovatrice, architecte, bâtisseuse, argentière, marchande et enseignante, Mme Telford met en place des milieux d'apprentissage stimulants pour ses élèves.

Waterloo-Oxford District Secondary School
RR 2
Baden (Ontario) N0B 1G0

Téléphone : 519-634-5441
Télécopieur : 519-634-5469

Courriel : CarolAnn_Telford@wrdsb.edu.on.ca
Site Web : http://wodss.wrdsb.on.ca/




Jay Willman

Jay Willman

R.B. Russell Vocational High School
Winnipeg (Manitoba)

Ensemble, l'art dramatique et la technologie forment un puissant outil de changement, surtout entre les mains de Jay Willman. Les taux de fréquentation se sont améliorés, les élèves à risques restent à l'école et s'engagent même dans des activités parascolaires bénévoles. Les élèves jouent un rôle prépondérant au sein des projets et décrochent un emploi après avoir obtenu leur diplôme.

Enseignant en art dramatique à l'école, M. Willman a élaboré et coordonne le projet Community Action. Les élèves créent des productions multimédias sur des questions qui intéressent particulièrement les jeunes du centre-ville, qu'ils produisent et interprètent dans les écoles et devant des groupes communautaires; ils ont remporté des prix locaux, régionaux et nationaux. Le leadership de M. Willman dans le développement technologique à l'école était une conséquence naturelle du projet d'art dramatique. Maintenant à la tête du département de technologie, M. Willman a conçu un réseau d'ordinateurs dans toute l'école, dont il assure la maintenance et la programmation, il administre le R.B. Computer Club et offre à ses collègues enseignants de la formation professionnelle en informatique. Il anime aussi des ateliers de technologie, d'art dramatique et de conception du changement dans l'école pour des enseignants de toute la ville et de la province.

Même si sa tâche principale est de travailler en collaboration avec les enseignants à planifier et rendre accessibles des cours de technologie intégrés à chaque matière enseignée à l'école, de l'esthétique à la carrosserie, M. Willman a aussi entraîné, en 1995, les équipes masculines universitaires juniors de volley-ball et de tennis de table, qui ont remporté le championnat de la ville.

R.B. Russell Vocational High School
364, avenue Dufferin
Winnipeg (Manitoba) R2W 2Y3

Téléphone : 204-589-5301
Télécopieur : 204-586-1817

Courriel : jwillman@wsd1.org
Site Web : http://rbrussell.org




Bill French

Bill French

Lansdowne School
Edmonton
(Alberta)

D'une curiosité insatiable, d'un enthousiasme sans bornes, ayant une tonne d'énergie. Cette description convient tout aussi bien à Bill French qu'à ses élèves de 5e année. Chaque année, ils s'embarquent ensemble pour un voyage d'apprentissage. Tout en utilisant un plan annuel d'apprentissage élaboré avec soin qui englobe toutes les matières du programme, M. French présente aussi à ses élèves des exemples de comportement positif et de pensée critique. Dans cette atmosphère intéressante et inspirante, l'assiduité des élèves est presque parfaite, et leurs résultats aux examens provinciaux demeurent élevés.

M. French est d'avis que, pour être efficace, l'apprentissage doit comporter une grande variété d'expériences, à la fois à l'intérieur et à l'extérieur de la classe. En plus des diverses sorties de classe, il organise et dirige un programme intrascolaire de hand-ball durant les congés, un club parascolaire d'informatique pour les élèves ainsi que l'expo-science de l'école. Ses élèves participent aussi aux expo-sciences régionales et y remportent des prix d'excellence.

M. French partage aussi son énergie et son enthousiasme avec ses collègues. Il a été travailleur social puis consultant en sciences pour le conseil scolaire, moniteur en intervention d'urgence non violente, conférencier à des congrès d'enseignants et pour des organismes non scolaires de même qu'entraîneur sportif; il a aussi été l'élément moteur de l'intégration de nouveaux équipements informatiques et des fiches de rendement informatisées à l'école.

Lansdowne School
12323, 51e Avenue
Edmonton (Alberta) T6H 0M6

Téléphone : 780-434-3160
Télécopieur : 780-438-4566

Courriel : bfrench1@epsb.edmonton.ab.ca
Site Web : http://lansdowne.epsb.ca/




Stephen Gallagher

Stephen Gallagher

W.P. Wagner School of Science and Technology
Edmonton
(Alberta)

Stephen Gallagher estime que les mathématiques et la physique font partie du quotidien. À la fin de l'année scolaire, ses élèves le pensent aussi. Son enseignement est chaleureux, divertissant et captivant; M. Gallagher excelle à créer pour ses élèves des situations d'apprentissage de première main, qui démontrent clairement de quelle façon une notion de physique ou de maths influe directement sur un objet d'usage quotidien. Ses méthodes d'enseignement novatrices, son tutorat d'élèves et sa création de Physmatics (un cours qui réunit les programmes de physique et de maths) ont plus que doublé les inscriptions en 11e et 12e année à l'école; de plus, les jeunes femmes qui suivent ses cours obtiennent des résultats nettement supérieurs à la moyenne provinciale. En général, 88 p. 100 des élèves obtiennent la note de passage aux examens provinciaux de physique et de maths. En 1999, tous les siens y sont parvenus.

Les réussites de M. Gallagher ont été couronnées de plusieurs prix, dont le Prix d'excellence en enseignement de l'Alberta. Il a été détaché à l'Alberta Distance Learning Centre pour concevoir les cours de formation à distance Physique 20 et Physique 30, puis il a agi comme scénariste et animateur de Physics: A World in Motion, une série télévisée diffusée par le réseau ACCESS, qui complète le programme de physique avancé de l'Alberta. Les 12 émissions qu'il a conçues seront bientôt diffusées partout en Amérique du Nord. M. Gallagher a aussi rédigé le scénario d'un cédérom interactif qui enseigne la physique nucléaire; le cédérom est actuellement disponible. De plus, M. Gallagher est reconnu en tant que mentor exemplaire et formateur de futurs enseignants.

W.P. Wagner School of Science and Technology
6310, chemin Wagner
Edmonton
(Alberta) T6E 4N5

Téléphone : 780-469-1315
Télécopieur : 780-466-6748

Courriel : sgallagh@epsb.edmonton.ab.ca
Site Web : www.wpwagner.com/




Lindsay Johnston

Lindsay Johnston

Calgary Science Centre School
Calgary (Alberta)

Le Calgary Science Centre School n'est pas une école ordinaire, et Lindsay Johnston n'est pas une enseignante ordinaire. Ancienne enseignante de sciences à l'école secondaire, spécialiste des sciences et enseignante au primaire, Mme Johnston pilote les élèves du primaire - et leurs enseignants - durant une passionnante semaine d'exploration scientifique. Au programme, beaucoup de travaux pratiques, des démonstrations et des invités captivants, ainsi que de nombreuses occasions d'écrire et de faire des dessins sur leurs expériences et leurs émotions; Mme Johnston « allume les enfants » puis les éveille aux sciences et à leur monde.

Mme Johnston pense que les élèves apprennent de façon plus pénétrante lorsqu'ils sont plongés dans un environnement riche et intéressant. C'est pourquoi elle a créé un milieu d'apprentissage qui stimule la curiosité des élèves, approfondit leur expérience et les expose à la vraie science. Chaque année, elle travaille avec 28 enseignants à élaborer des programmes intégrés pour toute l'année afin d'abord de préparer les élèves à leur semaine au Science Centre puis de les aider à faire fond sur cet apprentissage. Pendant que les élèves apprennent les sciences, Mme Johnston se fait le modèle de bonnes pratiques d'enseignement pour ses collègues, et leur fournit des idées et des ressources pour leur propre enseignement des sciences.

Au cours des quatre dernières années, ils ont été plus de 3 000 élèves et 110 enseignants à passer une semaine au Calgary Science Centre School, une semaine dont beaucoup d'élèves se souviennent comme du point culminant de leurs années au primaire.

Calgary Science Centre School
701, 11 Street SW
Calgary (Alberta) T2P 2M5

Téléphone : 403-221-3757
Télécopieur : 403-237-0186

Courriel : johnstl@home.com




Darwin Martin

Darwin Martin

Eastglen High School
Edmonton
(Alberta)

Darwin Martin met au défi ses élèves de porter leurs compétences à des niveaux exceptionnels tout en défiant l'école, la collectivité et en se défiant lui-même d'offrir aux élèves des occasions de faire leurs preuves et d'exceller.

Dans ses classes de traitement informatique, M. Martin insiste sur les notions élémentaires. Il fait preuve à la fois de rigueur et de souplesse dans les travaux donnés aux élèves pour qu'ils approfondissent la matière, puis il leur permet de trouver des solutions créatives et d'explorer la résolution de problèmes. Ses classes affichent un taux de réussite de 98 p. 100 et une moyenne de plus de 80 p. 100. Ses élèves ont créé TutorSoft, un progiciel de préparation aux examens maintenant utilisé par des élèves de toute l'Alberta, qui a remporté le premier prix au concours de la Calgary Programming Society en 1999 et qui a par la suite remporté d'autres prix d'excellence.

L'école tout entière bénéficie de l'orientation de M. Martin. Comme chef du département de technologie, il coordonne le travail de six enseignants de même que le plan technologique de l'école pour 80 membres du personnel et 1 200 élèves. Les taux d'utilisation des laboratoires avoisinent les 100 p. 100. L'accès Internet est passé de huit à 250 ordinateurs en trois ans. M. Martin gère en outre un procédé permettant aux élèves ayant des besoins spéciaux d'écrire sur ordinateur les examens provinciaux menant au diplôme.

Pour stimuler encore davantage ses élèves, cette fois dans la « vraie vie », M. Martin a forgé des partenariats avec des entreprises de technologie et d'autres institutions locales. Les élèves peuvent ainsi recevoir une formation para-scolaire plus avancée, concevoir des page Web commerciales, travailler à temps plein ou à temps partiel dans un milieu professionnel, de même qu'avoir accès à une formation et à de l'équipement multimédia de pointe.

Eastglen High School
11430, 68 Street
Edmonton
(Alberta) T5B 1B1

Téléphone : 780-479-1991
Télécopieur : 780-474-3154

Courriel : dmartin2@epsb.edmonton.ab.ca
Site Web : http://199.185.87.75/~eastglen/files/contents/homeframespage.htm




Thomas Harapnuick

Thomas Harapnuick

Prince of Wales Secondary School
Vancouver
(Colombie-Britannique)

Dans la classe de Thomas Harapnuick, il y a de la magie dans l'air. Peu importent la matière, le niveau des élèves, leurs compétences scolaires ou leurs difficultés, M. Harapnuick accepte tous les élèves tels qu'ils sont. Avec son mélange unique de normes élevées, de stratégies d'enseignement imaginatives et novatrices, d'outils d'évaluation variés, de multiples occasions de gagner des points et le respect des choix des élèves, il met les élèves au défi d'acquérir de la discipline et le sens des responsabilités.

Les élèves réagissent avec enthousiasme. Les cours de M. Harapnuick attirent de nombreux élèves, sachant tous que leur expérience au secondaire ne sera pas complète sans un cours avec « Harp ». On a dû former des groupes supplémentaires pour plusieurs d'entre eux et, par ailleurs, refouler des élèves avides d'apprendre.

Les élèves obtiennent les excellents résultats que leur enseignant attend d'eux et dont il sait qu'ils sont capables; ils quittent sa classe fin prêts pour les examens provinciaux et la rigueur des études postsecondaires. Depuis plusieurs années, la moyenne des élèves reste bien au-delà des moyennes du district et de la province. En 1998, sa classe de géographie de 12e année s'est classée première à l'examen provincial, tant pour la participation que pour les résultats.

M. Harapnuick honore autant le caractère que les résultats scolaires; il est continuellement à la recherche de façons de former le caractère de ses élèves, en organisant des collectes d'aliments, en offrant des récompenses aux finissants pour leur force de caractère et en organisant une campagne de financement pour permettre à son école de faire un don anonyme à une école du centre-ville.

Prince of Wales Secondary School
2250, promenade Eddington
Vancouver
(Colombie-Britannique) V6L 2E7

Téléphone : 604-736-2661
Télécopieur : 604-733-0712

Courriel : harapnuickt@pw.vsb.bc.ca
Site Web : http://pw.vsb.bc.ca/




Sharon Davis

Sharon Davis

Jack Hulland Elementary School
Whitehorse
(Yukon)

Dans son travail à la Jack Hulland Elementary School, Sharon Davis tire profit de sa vaste expérience en counseling, en éducation spécialisée et en psychologie. Tout le monde à l'école bénéficie de sa personnalité chaleureuse et empathique ainsi que de son dévouement sans bornes. Pour aider les élèves (de même que les parents et les enseignants) à acquérir la maîtrise de soi et un comportement d'autodiscipline, elle les valorise comme personnes fortement responsables de leur éducation et de leur culture.

Grâce à son travail de longue haleine au sein de la collectivité, Mme Davis a créé un climat de confiance qui lui permet d'établir des relations, surtout chez les Premières nations, et d'offrir une précieuse perspective historique sur les conflits à l'école.

Mme Davis encourage les gens à régler leurs problèmes. Elle les aide à apprendre comment, puis elle se retire et les encourage. Depuis son arrivée à l'école, Mme Davis a mis en place ou encouragé plusieurs initiatives, toutes destinées à l'acquisition de compétences interpersonnelles et à un meilleur respect des autres à l'école. Ces initiatives comprennent, entre autres, le Family Group Conferencing, un programme de justice réparatrice, le Self-Esteem Project, le Be Real Game, un jeu de simulation intégré au programme de sciences humaines de 5e année, des réunions de classe pour que les élèves parlent de leurs problèmes avant qu'ils ne dégénèrent en bagarres dans la cour d'école, et le Second Step Program, qui enseigne l'empathie, la maîtrise des impulsions et de la colère, ainsi que la résolution de problèmes.

Les problèmes d'interaction qui doivent être renvoyés à la direction ont diminué depuis l'arrivée de Mme Davis. Les bagarres et les actes d'intimidation ont presque disparu. Les élèves affirment qu'ils se sentent en sécurité à l'école.

Jack Hulland Elementary School
1304, rue Fir
Whitehorse
(Yukon) Y1A 4C4

Téléphone : 867-667-8496
Télécopieur : 867-393-6234

Courriel : sharon.davis@gov.yk.ca
Site Web : www.yesnet.yk.ca/schools/jackhulland/